Parmigiana de courgettes

On connaît bien le parmigiana d’aubergines. Mais, personnellement, les aubergines c’est pas tellement mon truc et j’ai lu quelque part que le parmigiana de courgettes était très populaire dans les Pouilles. C’était délicieux, un chouille long à préparer mais ça vaut le coup.

Pour 4 personnes (je vous conseille d’en faire plus, ça se mange sans faim et réchauffé c’est encore meilleur !)
– 4 courgettes moyennes
– 250 g de viande hachée de bœuf
– 200 g de pulpe de tomate en boîte
– 250 g de mozzarella
– 100 g de parmesan râpé
– 1 oignon émincé
– 1 carotte coupé en petits dés
– 1/2 verre de vin blanc
– 2 feuilles de laurier, thym, 2 branches de romarin, 1/2 botte de basilic
– huile d’olive, sel

Préchauffez le four à 180°.

Commencez par préparer le ragoût de viande. Pour cela, faites revenir l’oignon, la carotte, le romarin et 2 pincées de thym dans une casserole avec un peu d’huile d’olive.
Ajoutez la viande et laissez colorer quelques minutes puis versez le vin, laissez évaporer. Ajoutez la sauce tomate et les feuilles de laurier. Salez et poivrez légèrement, laissez mijoter à feu doux pendant une demi-heure. En fin de cuisson, salez, ajoutez les feuilles de basilic ciselées et retirez les feuilles de laurier. Réservez.

Coupez les courgettes dans le sens de la longueur en fines lamelles, les saler. Ensuite, faites-les dorer quelques minutes dans une poêle avec un peu d’huile d’olive. Cela sera plus gouteux dans le gratin. Les poser au fur et à mesure sur du papier absorbant.

Pendant ce temps-là, coupez la mozzarella en petits dés

Beurrez un plat assez profond. Couvrir le fond avec des tranches de courgettes, puis ajoutez le ragoût de viande, quelques tranches de mozzarella et rappez un peu de parmesan. Recommencez avec le reste des ingrédients dans le même ordre. On obtient ainsi plusieurs étages (la dernière couche sera composée de mozzarella et de parmesan)

Enfournez pour une demi-heure environ. Le dessus doit être doré et la mozzarella fondue. Servir tiède.

img_8772

 

Publicités

Mon taboulé !

Pour avoir été au Liban, je sais bien que le taboulé avec semoule est une version très européenne. Là-bas il est au boulghour et avec beaucoup d’herbes.
Ma version à moi, elle est très française aussi.

– De la semoule
– De l’huile d’olive
– 2/3 citrons
– De la menthe
– Poivron rouge
– Maïs
– Concombre
– Tomates
– Si vous en trouvez, ajoutez du sumac, une cuillère à café environ. Elle apporte un petit goût citronné délicieux.

Dans un grand saladier, versez la semoule, ajoutez de l’huile d’olive (3/4 cuillères à soupe), le jus de 2/3 citrons, la menthe détaillée. Couvrez ensuite d’eau à hauteur, remuez et laissez la semoule gonfler. Goûtez une fois l’eau absorbée et rajoutez en si la semoule est encore croquante.

Détaillez le concombre, le poivron et les tomates en petit dés. Les ajouter dans la semoule puis ajoutez ensuite le maïs.

Vous pouvez aussi ajouter d’autres ingrédients comme de la feta, du poulet rôti… C’est tellement meilleur que du taboulé industriel.

img_8768

Mini tatins de bananes, caramel au beurre salé et chantilly

C’est pas tellement un dessert léger, mais il est exotique comme il faut, et parfait pour un dimanche midi.

Chantilly au siphon :
– 20 cl de crème liquide entière
– 10 cl de lait demi-écrémé
– 30g de sucre glace

Mini-tatins à la banane :
– 6 petits moules à tarte
– 6 cuillères à soupe de sucre en poudre
– 50 g de beurre demi-sel
– 2-3 bananes
– 1 pâte feuilletée

Préparez la chantilly au siphon, elle doit rester au frais pour 2 heures minimuM.

Désolidariser le siphon. Dans un bol, versez la crème, le lait et le sucre glace, puis mélangez. Filtrez ensuite la préparation à l’aide d’un chinois et la versez dans le siphon à l’aide d’un entonnoir.
Remettez en place le détendeur et le joint, puis vissez la partie supérieure du siphon. Disposez la cartouche dans le porte-cartouche, mettre le siphon tête en bas et insérez la cartouche. Pour finir, secouez énergiquement. Le placez au frais.

Passez ensuite à la préparation des mini-tatins.
Préchauffez le four à 180 °C. Etalez la pâte feuilletée sur le plan de travail et détaillez 6 petits disques de pâtes à l’aide d’un moule.
Beurrez les moules avec un peu de beurre de doux. Détaillez les bananes en rondelles.
Préparez le caramel. Personnellement quand je fais la technique sucre+eau, mon caramel est une catastrophe. Quand je le prépare à sec, il est superbe. Versez le sucre dans une casserole et faites chauffer à feu moyen, ne remuez pas et laissez le caramel se faire tranquillement. Une fois qu’il est bien doré, ajoutez le beurre demi-sel et remuez.

Déposez un peu de caramel au fond de chaque moule, il va se solidifier, c’est normal.
Ajoutez ensuite les bananes en rosace puis recouvrez chaque moule d’un disque de pâte.

img_8770

Enfournez pour 20 minutes environ et démoulez à la sortie du four ! Servez tiède avec un peu de chantilly dessus !

img_8774

Poulet mijoté à l’indienne

L’automne est déjà là, l’hiver se rapproche à grand pas. Le seul intérêt à cette saison c’est que j’ai ressorti ma cocotte pour y faire mijoter tout un tas de plats délicieux.
Celui-ci est rempli de saveurs aux connotations indiennes, accompagné d’une semoule, c’est divin.

Il vous faut :
– 8/10 aiguillettes de poulet
– 2 gros oignons
– 3 gousses d’ail
– 1 cuillère à soupe de gingembre
– 1 cuillère à soupe de curry
– 1 cuillère à café de curcuma
– 6 carottes
– 1 poivron rouge
– 1 courgette
– 1 à 2 càs de concentré de tomates
– 25 cl de lait de coco
– bouillon de volaille

Découpez le poulet en cubes. Emincez les oignons et l’ail. Découpez les carottes et la courgette en rondelles, taillez le poivron en gros dés.

Déposez le poulet dans un petit saladier, versez le gingembre, le curry et le curcuma dessus et mélangez pour bien imprégner la viande des épices.

Faites chauffer un peu d’huile au fond d’une cocotte. Faites revenir quelques minutes les oignons émincés et l’ail jusqu’à ce qu’ils soient quasi confit.
Ajouter les morceaux de poulet, faites-les faire dorer quelques minutes. Ajoutez les carottes, le poivron, puis le concentré de tomates.

Couvrir de lait de coco et de bouillon de volaille préalablement préparé, jusqu’à recouvrir la préparation. Faites cuire à couvert une vingtaine de minutes.
Ajoutez alors la courgette coupée en rondelles et prolongez la cuisson de 10 minutes, à découvert. Servir immédiatement avec de la semoule.

img_8765

Pascade aveyronnaise

En cherchant sur internet j’ai trouvé une multitude de recettes différentes, toutes « soi-disant » aveyronnaise !
Pour moi il n’y en a qu’une qui soit réellement de là-bas, celle de ma grand-mère (je crois d’ailleurs que c’est la première recette que j’ai faite avec elle). Simple comme bonjour, aussi épaisses que des pancakes, elles se dégustent aussi bien en salé qu’en sucré. Elles dégagent une odeur incroyable dans la cuisine et si vraiment je suis la recette de ma grand-mère, il faut ajouter de l’oseille dans la pâte ! Succulent.

– 4 œufs
– 4 verres de farine
– 4 verres de lait

Dans un grand saladier, versez la farine et faites un puits. Ajoutez les œufs au centre et commencer à mélanger. Incorporez au fur et à mesure le lait et continuez à mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène.

Faites chauffer de l’huile de tournesol dans une poêle, une fois bien chaude, déposez une petite quantité de pâte et faites cuire comme une grosse crêpe.

img_8763